Spiruline et nutrition

« La spiruline vous fait du bien ! »

 

Le cocktail de nutriments que représente la spiruline est exceptionnel. Elle permet d’équilibrer notre alimentation qui de nos jours est trop souvent mise de côté à cause d’un mode de vie trop stressant, pressant et responsable de l’augmentation des cas de maladies chroniques. Et comment ?

  • 65% de protéines, qui de plus sont hautement assimilables et équilibrées, contenant tous les acides aminés essentiels, et non-essentiels !
  • Fer hautement assimilable, caractéristique précieuse puisque la carence en fer est très répandue en Occident comme dans le tiers-monde.
  • Vitamine B12, elle en contient 3 fois plus que le foie cru qui est son proche rival ! C’est la vitamine dont les végétariens sont censés manquer.
  • Bêta-carotène, 15 fois plus que les carottes qui lui ont donné son nom !
  • AGL (acide gamma linoléique), acides gras essentiel qui joue un rôle clé au niveau de la régulation des mécanismes cellulaires. Les AGL sont quasi introuvables dans l’alimentation moderne !

Et ce n’est pas tout !

  • Elle est aussi riche en vitamine E (anti-vieillissement) que les germes de blé, aussi riche en calcium, phosphore et magnésium que le lait sans parler de sa richesse en oligo-éléments, enzymes et pigments… Toutes ces molécules ignorées qui sont le secret d’une bonne santé.
  • Très digeste, du fait de l’absence de paroi cellulosique, ses nutriments s’assimilent facilement. C’est pourquoi il suffit généralement de quelques grammes de spiruline pour couvrir une part importante des besoins journaliers de l’organisme !

Pour mieux comprendre ce que cette micro-algue peut vous apporter, nous vous présentons ci-dessous les raisons qui font de la spiruline l’aliment idéal pour les problèmes de malnutrition, mais aussi l’aliment naturel le plus complet à disposition du grand public. Aussi, vous trouverez des informations détaillées pour mieux comprendre la spiruline grâce à nos études scientifiques, pour amateurs éclairés et praticiens de santé.

 

spirulinetnutrition

Source: Vitagora, 2016

Haute teneur en protéines de qualité et hautement assimilable par l’organisme

Avec une teneur en protéines à hauteur de 55 à 70%, la spiruline est plus riche en protéines que la plupart des aliments courants. En comparaison, la farine de soja, réputée excellente source de protéines végétales en contient environ 35%. D’un point de vue quantitatif, la spiruline est donc un aliment de premier choix pour un apport protéique majeur (Sguera,2008).

Ses protéines sont en outre de très bonne qualité car les 8 acides aminés essentiels (ceux que le corps n’est pas capable de fabriquer soi-même) y figurent et représentent 41% du poids total en protéines (Sguera, 2008).

Et de surcroît, ce qui rend la spiruline tout à fait hors du commun, c’est la biodisponibilité de ses protéines. La spiruline ne possède pas de paroi cellulosique, ce qui lui confère une très bonne digestibilité, de l’ordre de 80 à 90% contre soit 5 fois plus que la viande (Delpeuch, 1975 et Ross, 1990). En effet il ne suffit pas qu’un aliment contienne des éléments nutritifs, encore faut-il que ces derniers soient accessibles et assimilables par l’organisme ! Dans le cas de la spiruline, son utilisation protéique nette (NPU)[1] est telle qu’on peut diviser l’apport recommandé par 4 afin de couvrir les besoins protéiques quotidiens d’un individu (Hills, 1979).

Bon à savoir : Le riz et le blé sont une bonne source d’acides aminés souffrés. Associées à ces derniers, l’assimilation des protéines de la spiruline par l’organisme est exceptionnelle (efficacité de 2.35 pour une association 3/4 riz, 1/4 spiruline, valeur référence de 2.5 pour la caséine pure).

Comparaison : Au niveau de l’apport protéique, trois cuillères à soupe de spiruline équivalent à un steak de 100 gr !

La spiruline, un cocktail multivitaminé

Les vitamines sont des substances indispensables à notre organisme, qui jouent, même à très petites doses, des rôles primordiaux dans l’assimilation et l’utilisation des nutriments. La richesse de la spiruline à ce niveau est l’un de ces intérêts majeurs.

  • Vitamine A ou beta carotène de la spiruline

« Toujours bonne mine avec la spiruline ! »

Les caroténoïdes dont fait partie le beta-carotène sont ces pigments jaunes ou orangés qui donnent leurs couleurs aux fruits et légumes comme les carottes et les abricots.

Le beta-carotène est le précurseur de la vitamine A et joue un rôle important dans le renouvellement des cellules et dans les défenses immunitaires. Elle possède également de nombreuses propriétés anti oxydantes qui lutte contre le vieillissement des cellules. Réputé pour faciliter le bronzage, il donne aussi un teint hâlé et lumineux même en hiver! C’est donc un allié naturel pour garder une peau jeune, bronzée plus longtemps !

La spiruline est une source importante de beta carotène, puisque 2 grammes de spiruline suffisent à couvrir les besoins en vitamine A. Elle contient 15 fois plus de beta-carotène que les carottes (la référence) et sa bio disponibilité est prouvée.

Contrairement à la vitamine A, vous ne risquez aucune surcharge toxique en prenant du bêta carotène car votre organisme le transforme spontanément en vitamine A selon ses besoins. S’il y a surplus, il est éliminé.

Bon à savoir : L’assimilation du bêta-carotène est supérieure s’il y a consommation de spiruline avec des matières grasses (car ce dernier est lipusoluble, c’est à dire qu’elle se dissout facilement dans les graisses).

Comparaison : 1 cuillère à café de spiruline contient autant de beta carotène que 6 carottes.

Dose nécessaire de spiruline : 2 gramme de suffisent pour couvrir les besoins journaliers d’un adulte en vitamine A.

  • Les vitamines du groupe B

Riche en vitamine du groupe B, la spiruline contient plus précisément les vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9 et B12. Elles interviennent dans de nombreux processus métaboliques qui assurent le bon fonctionnement de l’organisme. La spiruline arrive en deuxième position après la levure de bière dans sa richesse en vitamines B, sauf en vitamine B12 où elle a le record (vitamine difficile à contenir sans consommation de viande).

La vitamine B12 (cobalamine) est une vitamine hydrosoluble, vitale pour la croissance et la division des cellules. Elle est également nécessaire à la maturation des globules rouges, à la fonction neuronale et à la synthèse de l’ADN. La vitamine B12 n’est pas synthétisée par l’Homme et doit donc être apportée par l’alimentation. Elle est essentiellement présente dans la viande, le foie et les crustacés. Généralement absente dans les plantes, les végétariens doivent trouver une source assimilable de vitamine B12 pour éviter les carences.

La teneur exceptionnelle en cobalamine de la spiruline en fait un aliment de premier choix dans le cadre d’un régime végétarien. Cependant, cette vitamine B12 n’est pas totalement assimilable par l’organisme. Il existe depuis plusieurs années, un débat sur la nature de la vitamine 12 de la spiruline. Cette micro algue contient majoritairement de l’adéninylcobamide (dites pseudo-vitamine B12), une forme de vitamine B12 qualifiée d’inactive. Contrairement à ce que suggéraient des études antérieures (Watanabe, 1999, 2002, 2007), de récents travaux menés par Kumudha et al en 2010 font un état d’un nouvel éclairage sur la question. Il en ressort que la spiruline contient dans des proportions non négligeables de la vitamine B12 active. Elle serait ainsi un apport intéressant pour une supplémentation puisqu’une dose journalière de 3 grammes de spiruline apporterait 1,1µg et couvrirait environ 44 % des AJR en vitamine B12.

Teneur de la spiruline en vitamine B12: 3,2 mg/kg (B12 assimilable aux alentours de 0,4 mg/kg)

Dose de spiruline nécessaire : 10 grammes de spiruline couvre 100% des apports journaliers recommandés

  • Les vitamines E

La vitamine E possède des propriétés antioxydantes et joue un rôle protecteur dans les maladies cardiovasculaires et de maintien des fonctions cognitives. La teneur en vitamine E de la spiruline est comparable à celle du germe de blé. Mais présente une variabilité notamment au regard du séchage, du conditionnement et des conditions de conservation (sensible à la chaleur et à la lumière).

Avec 10 grammes de spiruline nous couvrons 20% des apports journaliers recommandés (AJR).

Les minéraux et oligo-éléments

  • La spiruline, une très grande source de fer

« Etre fort comme popeye grâce à la spiruline ! »

Le fer est un minéral présent essentiellement dans les aliments d’origine animale comme la viande, les abats et le poisson… Les céréales complètes sont également classées parmi les meilleures sources de fer or celui d’origine végétale ne présente qu’une très faible biodisponibilité. Seul environ 5% de ce fer est réellement absorbable à cause de la présence de facteurs antinutritionnels (les phytates et les tanins) (Flaquet et Hurni, 2006).

Dans le cas de la spiruline, 1 cuillère à soupe de spiruline couvre 100% des apports journaliers recommandés (AJR). Sa biodisponibilité a été également prouvée, puisque une étude a démontré que le taux d’absorption du fer provenant de la spiruline serait six fois plus élevé que dans le cas d’une même quantité de fer apporté par de la viande. (Puyfoulhoux, 2001).

Bon à savoir : La vitamine C, prise en association avec le fer facilite sont assimilation. La spiruline contient peu de vitamine C. Il est donc conseillé de consommer des aliments riches en vitamine C tels que les agrumes, fruits rouges et autres fruits…

Comparaison : 10g de spiruline couvre 100% des apports journaliers recommandés

Teneur en fer de spiruline enrichie : jusqu’à 25 000 mg/kg (attention : il s’agit alors d’un médicament pouvant éventuellement causer des surdoses dangereuses.)

  • Le calcium

Le calcium est le constituant principal des os, des tissus en perpétuel renouvellement. Il détient également un rôle capital pour la régularisation du rythme cardiaque, le bon fonctionnement du système nerveux ou encore de l’assimilation de certaines vitamines et du fer. La spiruline constitue une excellente source de calcium assimilable, puisque 10g de spiruline couvrent 10% des AJR. Sa teneur est comparable à celle du lait de vache, ce qui fait d’elle une très bonne alternative pour les personnes intolérantes au lactose ou les personnes consommant peu de produits laitiers.

Comparaison : 10g de spiruline équivaut à 3 verres de lait

  • Le magnésium

Le magnésium est un élément qui intervient comme co-facteur dans presque toutes les réactions enzymatiques des cellules pour produire de l’énergie. Il favorise également l’assimilation du calcium, module la réactivité au stress, augmente l’activité du système immunitaire et dispose d’une action bénéfique sur la prévention des problèmes cardiaques (hypertension, arythmie, infractus du myocarde…).

Au niveau alimentaire, l’une des sources principales est apportée par le cacao, les légumineuses secs, les eaux minérales et les fruits à coques. La spiruline représente une source naturelle biodisponible intéressante, entre autre grâce à se teneur en chlorophylle.

Teneur en magnésium de la spiruline : 10g de spiruline permettent de couvrir 20% des AJR.

  • Le phosphore

Le phosphore est situé à 85% dans les os et les dents (associé au calcium), le reste entrant dans la composition des phospholipides (un type de graisses) constituant majoritaire des membranes cellulaires.

Cet élément minéral est essentiel à presque toutes les réactions chimiques au sein des cellules, dans le métabolisme des glucides et des lipides, il aide à maintenir l’équilibre acido-basique de l’organisme. C’est également un constituant important de l’ATP (adénosine tryphosphate), composé énergétique qui va fournir l’énergie nécessaire aux cellules pour fonctionner (ex : contraction des cellules musculaires).

Essentiellement présent dans les aliments riches en protéines, la spiruline apporte une quantité non négligeable de phosphore. 10g de spiruline égalent à 8% des AJR en phosphore. Par ailleurs, le calcium, le phosphore et le magnésium sont présents en quantités comparables et équilibrées à celles trouvées dans le lait, ce qui en fait une source très intéressante.

Les acides gras et lipides

La spiruline contient les fameux omégas 3 et 6 qui ne sont pas produits par l’organisme humain et doivent être fournit par conséquent par l’alimentation. Ces acides gras essentiels participent à la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer, sont anti-inflammatoires et limitent l’accumulation du cholestérol dans le sang. Par ailleurs avec le lait maternel et certaines huiles (bourrache, onagre…), la spiruline constitue la seule source d’acide gamma linoléique (AGL) que l’on peut retrouver dans l’alimentation !

Les pigments

  • La phycocyanine

La phycocyanine est un pigment bleu contenu dans la spiruline. Elle est spécifique des cyanobactéries puisqu’on ne la trouve nulle part ailleurs dans la nature. Cette protéine complexe est présente en moyenne à hauteur de 10% à 15% dans la spiruline.

Ce pigment possède une structure biochimique extrêmement proche de celle de l’hémoglobine. Selon le docteur Jean Louis Vidalo, ce facteur pourrait amener la phycocyanine à jouer un rôle similaire à celui de l’Erythropoïétine (E.P.O) en stimulant la production de globule blanc et rouge. Elle aurait aussi un rôle anti-oxydant, antiallergique et anti-inflammatoire sur l’organisme. Toutefois, des études supplémentaires semblent nécessaires afin de compléter celles déjà effectuées sur le sujet.

  • La chlorophylle

La chlorophylle est la molécule à la base du cycle de photosynthèse, permettant aux algues et plantes de transformer l’énergie lumineuse en énergie chimique.

La chlorophylle permet d’oxygéner l’organisme, de le désintoxiquer et surtout de maintenir l’équilibre acido-basique. L’alimentation moderne, qui est axée sur une consommation exagérée d’aliments riches en protéines ou industrialisés, favorisent une trop forte acidification de l’organisme. Pour maintenir l’équilibre acido-basique, l’organisme puise dans ses réserves de minéraux tels que le calcium et le magnésium. Ce qui a pour conséquence une déminéralisation du squelette osseux, porte ouverte aux problèmes nerveux et à l’ostéoporose.

La spiruline a l’un des taux les plus élevés en chlorophylle que l’on puisse trouver dans la nature (environ 1%). Elle permet ainsi de jouer un rôle tampon pour équilibrer le pH de notre corps et le détoxifier.

[1] L’utilisation protéique nette (NPU) est la fraction de l’azote retenu par rapport à l’azote ingéré.

Equitalgue Nutrition & Convictions

Merci de faire des choix qui font la différence !

Avec notre spiruline, vous agissez avec nous contre la malnutrition à Madagascar. Vous soutenez des hommes et des femmes qui s’investissent pour imaginer l’alimentation de demain : une alimentation saine, nutritive et responsable au profit de tous.